PARTAGER

Venue pour épurer le football et aider les arbitres, la Var crée cependant beaucoup de controverses et de polémiques. Parmi les points critiqués, la règle du hors-jeu, jugée trop clinique par certains. En effet, pour un cheveu, l’arbitrage refuse des buts qui semblaient pourtant valables.
Du coup, pour rendre la Var meilleure et mettre fin aux incessantes polémiques, le nouveau directeur du Dévelop­pement du football mondial à la Fifa, Arsène Wenger, propose de changer les règles du hors-jeu. «Le principal problème des gens avec la Var concerne la règle du hors-jeu. Vous avez des hors-jeu sifflés pour une fraction de centimètre… Il est temps de changer cela rapidement», a expliqué l’ancien coach d’Arsenal, à Berlin, lors des Laureus sports awards.
Ainsi, Wenger propose de ne plus siffler un hors-jeu si une jambe ou un bras dépasse le dernier défenseur. En fait, il voudrait que l’attaquant soit désormais considéré en position licite lorsque «n’importe quelle partie de son corps pouvant marquer un but est alignée avec le dernier défenseur, même si d’autres parties de son corps sont devant».
Cette nouvelle règle donnerait donc un avantage certain aux attaquants. «Vous n’aurez plus de décisions au millimètre», a-t-il estimé.
Cette proposition devrait être étudiée par l’International football association board (Ifab) le 29 février prochain. Si elle est acceptée par trois-quarts des membres de l’instance, la nouvelle règle entrera a priori en vigueur le 1er juin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here