PARTAGER

Ce n’est plus le parfait amour entre Siy Mbaye Diakhaté et son épouse. Le militaire invalide a été attrait hier à la barre du Tribunal des flagrants délits par cette dernière pour coups et blessures volontaires à conjoint. L’argent est à l’origine de ces bisbilles entre époux. Très près de ses sous, l’ancien militaire ne veut pas que sa femme touche à sa maigre pension alimentaire. N’ayant pas vu son argent, le prévenu a estimé que c’est sa femme qui l’a frauduleusement subtilisé. «Il m’a accusée d’avoir pris son argent. Je lui ai dit que ce n’est pas moi, mais il ne me croyait pas. Il s’est attaqué à moi et quand il m’a terrassée, il a pris une pierre pour me frapper à la tête. Ainsi, il m’a occasionné ces blessures», a expliqué la partie civile qui s’en est sortie avec une incapacité temporaire de travail de 20 jours. Selon les mentions du certificat médical, la bonne dame souffrait aussi d’un traumatisme crânien avec des blessures aux bras. Elle a réclamé en guise de dommages et intérêts 200 mille francs.
Ces accusations sont balayées d’un revers de la main par l’ancien militaire. «Je n’ai jamais frappé une femme dans ma vie. Nous nous sommes tiraillés pour l’argent, elle m’a mordu au bras et ensuite je suis parti. Quand je descendais pour aller me soigner, j’ai vu qu’elle est tombée sur les gravats. Quand je lui ai redressée, j’ai vu que beaucoup de sang coulait de sa tête. Quand les gens sont venus, ils croyaient que c’était moi qui lui ai occasionné ces blessures. Je pense qu’elle est tombée et s’est blessée», s’est-il défendu devant le juge.
Ces dénégations n’ont pas emporté la conviction du ministère public. Selon la représentante du procureur, la partie civile ne peut pas se blesser de la sorte toute seule. D’ailleurs, elle porte aussi des blessures au niveau des bras qui ne peuvent provenir que de leur bagarre. Estimant que c’est le prévenu qui lui a causé un traumatisme, elle a requis 6 mois de prison ferme.
Il sera fixé sur son sort aujourd’hui.

justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here