PARTAGER

Thierno Ba a été condamné par le juge des flagrants délits de Dakar à un an. Il devra aussi payer 8 millions à la partie civile de même qu’une amende de 200 mille francs. Il avait volé 3 chèques d’un montant de 7,5 millions à la société Sn-Hlm.

Pour avoir volé 3 chèques bancaires d’un montant de 7,5 millions, le commis de la Société nationale des habitations à loyer modéré (Sn-Hlm), Thierno Ba, a été attrait à la barre par son employeur. Jugé par le Tribunal de grande instance de Dakar pour vol au préjudice de son employeur, il a été condamné à un an de prison ferme. Il devra payer à la partie civile la somme de 8 millions et une amende de 200 mille francs.
Après le vol des chèques, Thierno Ba est parvenu à retirer l’argent en imitant les signatures du Directeur général (Dg) et du Directeur administratif et financier (Daf). Mais son modus operandi ne tardera pas à être mis à nu par les responsables de la boîte. Ils ont aussitôt ouvert une enquête interne et fait bloquer les chèques, en les signalant aux banques partenaires. Mieux, tous les soupçons pesaient sur M. Ba. Pour tirer cette affaire au clair, la Sn-Hlm a déposé une plainte à la Dic. Arrêté, le commis n’a pas cherché à nier la vérité.
Devant les enquêteurs, il a argué qu’il devait de l’argent à son cousin qu’il n’arrivait pas à payer ; ce qui l’a poussé à voler les chèques afin d’éponger sa dette. Le prévenu a réitéré ses déclarations faites à l’enquête préliminaire. «Je reconnais les faits qui me sont reprochés. J’ai travaillé 6 ans à la Sn-Hlm et je n’ai jamais commis de faute. J’ai volé cet argent, car j’avais des difficultés financières», a-t-il dit en implorant la clémence du Tribunal. L’avocat de la partie civile a réclamé 10 millions de francs en guise de dommages et intérêts. De l’avis du Parquet, les faits sont graves et constants. Le maître des poursuites estime que c’est un détournement de deniers publics. «L’argent de la Sn-Hlm, c’est l’argent de l’Etat», dit-il avant de requérir un an de prison ferme. La défense a sollicité le pardon pour son client qui a avoué sa faute. Au finish, le juge a suivi les conseils du Parquet en condamnant Thierno Ba à un an de prison ferme.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here