PARTAGER

Les membres de l’Alliance nationale des cadres pour le progrès (Ancp) souhaitent qu’une «grande importance» soit accordée à l’accompagnement du secteur privé dans le cadre de la politique de l’emploi. C’est dans ce sens qu’ils estiment qu’il y a une «nécessité d’encourager l’innovation pour saisir les nouvelles opportunités offertes par les Tic, mais aussi au niveau des petites start-ups dont les besoins de financement sont peu importants». C’est d’ailleurs tout le sens de l’appel lancé «au secteur privé sénégalais pour saisir les opportunités offertes par la mise en place, au Sénégal, d’infrastructures technologiques de dernière génération pour ouvrir des niches très importantes de création d’emplois grâce aux prestations qui seront offertes». Evoquant la question des voies et moyens nécessaires pour assurer une durabilité des emplois, les camarades de Moustapha Niasse soulignent qu’il «apparaît nécessaire de mieux décentraliser le dispositif d’encadrement de proximité des entrepreneurs et porteurs de projets».
Par ailleurs, se prononçant sur la question de l’éducation, les cadres de l’Afp «encouragent le gouvernement à poursuivre ses efforts pour que notre système éducatif réponde aux besoins de notre développement économique et social». Selon eux, il faut mettre «un accent particulier sur la scolarisation des filles et aussi sur la suppression des abris provisoires».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here