PARTAGER
Amadou Tidiane Guiro, recteur de l’Ussein.

A la suite des campus de Kaolack et Kaffrine de l’Université du Sine-Saloum El Hadj Ibrahima Niass (Ussein), celui de Fatick connaît à son tour des perturbations, depuis avant-hier. En effet, pour réclamer de meilleures conditions d’études, les étudiants ont d’abord décrété un mot d’ordre de grève de 24h renouvelable. Ensuite, disant vouloir privilégier les moyens pacifiques pour se faire entendre, ils ont tenu une conférence de presse hier pour lister les maux dont souffre leur université. A cette occasion, le président de l’Amicale des étudiants du campus de Fatick, Mouhamed Camara, a d’emblée déploré le fait que depuis le 17 février dernier, leurs cadets de la Licence 1 n’ont pas pu faire cours eu égard à un manque de salles de cours, de professeurs, d’équipements, entre autres.
Relativement aux questions sociales, il a également dénoncé leurs difficiles conditions d’hébergement, de restauration, etc. Pour toutes ces raisons, ces étudiants grévistes invitent les autorités à respecter leurs promesses de les mettre dans de bonnes conditions d’études. Sans quoi, selon toujours eux, la volonté exprimée par les autorités de faire de l’Ussein une université d’excellence ne sera ni plus ni moins qu’une chimère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here