PARTAGER

La situation politique de l’Apr à Grand Yoff est inquiétante. C’est l’avis de Me Ousmane Sèye qui était chez Cheikh Tidiane Diatta, coordonnateur de l’Union nationale du développement du Sénégal (Unds), dimanche dernier. Une visite qui était celle de Moustapha Cissé Lô, empêché, mais représenté par son épouse. «Les responsables politiques de Grand Yoff, tout comme ceux de Dakar, veulent tous diriger dans leurs localités respectives. Personne ne veut être derrière l’autre et c’est pourquoi l’Apr perd souvent les élections dans la commune», a dit Me Sèye. Il constate pourtant que les Apéristes de Grand Yoff n’ont pas fait de bons résultats, soulignant que «seuls 7% ont voté pour Macky Sall lors des dernières Législatives». Pour réélire le chef de l’Etat en 2019 et dès le premier tour, Me Sèye appelle à l’unité. «J’invite les responsables de Benno bokk yaakaar à se ressaisir. Il ne doit pas avoir de positionnement individuel. Les responsables doivent rencontrer les populations pour partager avec elles leurs souffrances quotidiennes et leur joie», a-t-il indiqué. Et pour éviter «les conflits d’intérêts» et «la guerre de positionnement», le leader du Front pour la République, membre de la mouvance présidentielle, suggère de repousser les élections locales jusqu’en 2020.
C’est aussi le message d’unité des Apéristes de Grand Yoff lancé par Cheikh Tidiane Diatta. «Pour gagner, il faut s’organiser. On ne peut pas gagner dans le désordre. Même chez les animaux, il y a de l’ordre. Il faut que certains acceptent de suivre les autres», conseille le coordonnateur de l’Unds. La clé du deuxième mandat de Macky Sall réside, selon lui, dans ses réalisations sociales. «Seul le social peut nous permettre de gagner Grand Yoff. J’invite donc tous les leaders de la localité à travailler main dans la main.»
Interpellé sur le procès du maire de Dakar, Me Ousmane Sèye a tenu à rassurer qu’il sera équitable. «Ce n’est pas un procès politique parce qu’on n’a pas une juridiction politique. Il sera jugé et s’il n’est pas coupable, il ne sera pas condamné. La justice est indépendante. Nous avons des juges qui analysent et qui qualifient les faits pour leur donner une connotation juridique», a ajouté l’avocat.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here