PARTAGER

Organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable requiert une articulation entre la vision 2035 du Pse, l’Acte 3 de la décentralisation et l’adaptation au changement climatique. C’est du moins ce qui ressort des travaux d’une rencontre qui s’est tenue les 26 et 27 mars à Toubab Dialaw (commune de Yène) sur initiative du Bureau opérationnel de suivi du Pse (Bos/Pse), de l’Union des associations d’élus locaux (Uael) et de l’Ong Innovation-environnement-développement (Ied). L’atelier s’inscrit dans le cadre du projet Promouvoir la résilience des économies en zones semi-arides (Presa). «L’objectif de cet atelier national de réflexion est à terme de parvenir à bâtir une articulation beaucoup plus forte entre la vision 2035 du Pse et le processus de décentralisation et de développement local», a souligné lundi Bara Guèye, directeur de l’Ong Ied Afrique. Il s’agira ainsi pour ces structures d’expérimenter «con­join­tement de nouveaux outils participatifs et des modèles socio-économiques» pour traduire en actes concrets cette ambition. «Nous avons travaillé depuis quelques années dans un programme de recherche qui s’appelle la résilience des économies en zones semi-arides. Le projet de recherche boucle sa dernière phase et a produit un certain nombre de résultats scientifiques et nous sommes en train de discuter avec nos différents partenaires pour réfléchir sur les voies et moyens par lesquels on pourra s’engager dans une voie de valorisation de ces résultats», a de fait expliqué M. Guèye. L’implication des collectivités locales dans ce processus a réjoui Oumar Ba, représentant l’Union des associations des élus locaux. «Quand on parle d’énergies renouvelables, on pense local. Quand on parle de résilience aussi, on pense au local (…). Les élus locaux ne demandent qu’une forte articulation entre le Pse et leurs plans de développement parce qu’étant eux-mêmes porteurs de propositions», a-t-il souligné lors de l’atelier qui a enregistré la présence d’une quarantaine de participants.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here