PARTAGER
Port deDakar.

Dans son ambition de devenir le premier port d’Afrique de l’Ouest, le Port autonome de Dakar (Pad) vient de sceller un partenariat avec celui d’Anvers en Belgique.

Dans sa volonté de devenir un hub sous régional, le port de Dakar a scellé un partenariat avec celui d’Anvers, en Belgique, qui est le «2ème port européen et le numéro 1 en Belgique». Ce partenariat a été paraphé hier à l’hôtel Terrou-Bi par les deux directeurs généraux desdits ports en présence du ministre de l’Economie maritime et de la pêche, Oumar Guèye. Un link qui va permettre à l’infrastructure portuaire de la capitale sénégalaise de se moderniser. «Nous sommes réunis pour sceller un nouveau partenariat avec le port d’Anvers par la signature d’un protocole qui sortira des sentiers battus, car il consacrera efficacité une coopération mutuelle dans divers domaines», explique le Dg du port de Dakar.
M. Ababacar Sadikh Bèye va ajouter que le port d’Anvers est le premier à destination de l’Afrique. C’est pour lui un partenariat qui augure d’un très bon futur pour le port de Dakar qui lui permettra de se moderniser davantage pour jouer un rôle moteur dans le Pse. Le Dg va se féliciter par ailleurs que «l’engagement du Port d’Anvers de réhabiliter le môle Cheikh Ahmadou Bamba pour en faire un terminal polyvalent est plus qu’une aubaine». Il s’explique : «Il rejoint notre ambition de faire de Dakar, à l’horizon 2021, le port le plus compétitif de la côte ouest africaine.»
Le Dg Ababacar Sadikh Bèye compte sur ce nouveau partenariat pour «accroître les potentialités du port de Dakar sur le continent européen au regard de son positionnement géographique, en s’appuyant sur celui d’Anvers qui est le premier en ce qui concerne les trafics avec le continent africain». Tout en rappelant l’investissement de 21 millions dans le wharf pétrolier par Sea invest qui a fini par acquérir la part de Necotrans à travers la société Alia, M. Bèye a annoncé la construction dans les prochaines années du Port minéralier de Bargny-Sendou et celui de Ndanyane, à 50 km de Dakar, qui sera accolé à une zone économique.
Le Dg du port d’Anvers, M. Kristof Wasterschoot, a reconnu que ce partenariat va booster un bon lien pour le secteur privé et contribuer à développer davantage les deux entités économiques au bénéfice des deux pays. A la tête de la délégation belge qui a séjourné au Sénégal pendant deux jours, le Premier ministre Belge, Charles Michel, «se réjouit que le secteur privé et les entrepreneurs belges qui ont une grande et sérieuse expertise en matière d’infrastructures portuaires se retrouvent dans le cadre de ce partenariat. Ils vont apporter leur contribution en termes d’investissements. Je me réjouis de voir qu’il y a des projets importants en permanence pour voir comment améliorer la fluidité du trafic et préserver la sécurité des infrastructures». Le chef du gouvernement belge a émis un souhait pour conclure son propos : «Au niveau de la Belgique aussi, nous avons le port le plus important, notamment celui d’Anvers. Nous devons faire en sorte que nous puissions développer les flux de trafic entre l’Europe à travers le port d’Anvers et l’Afrique à travers celui de Dakar.»
ambodji@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here