PARTAGER

«J’ai décidé de mette fin à mon compagnonnage politique avec le président Talla Sylla, par ailleurs maire de la ville de Thiès, à cause de sa nouvelle orientation politique dans laquelle je ne me retrouve pas, ainsi que sa nouvelle démarche, surtout en direction des élus de la mairie de ville.» L’annonce a été faite ce week-end par le désormais ex-président départemental du parti Jëf-jël, Lassana Cissé. Le 3e adjoint au maire de la commune de Thiès-Est, sans entrer dans les détails, indique qu’il retourne dans son ancienne formation politique, l’Alliance des forces de progrès (Afp). Un choix motivé par «la nouvelle dynamique du parti enclenché par le ministre Alioune Sarr sous l’impulsion du président Moustapha Niasse». M. Cissé dit avoir constaté les actes politiques de «haute facture que le responsable communal de l’Afp ne cesse de poser» et qui ont rendu l’Afp «beaucoup plus attractive». Il fait partie des précurseurs du parti de Moustapha Niasse à Thiès en 1999. Il rappelle : «Après la Présidentielle de 2000, à causes de divergences de vues avec la direction locale de l’Afp d’alors, j’avais décidé de ne plus militer dans ce parti que j’ai vu naître pour rejoindre le Jëf-jël compte tenu de la pertinence de sa ligne politique.» Une page que Lassana Cissé vient de tourner avec son retour officiel dans l’Afp. «C’est le premier acte puisque beaucoup d’autres responsables politiques thiessois vont intégrer le parti», annonce-t-il.
M. Cissé appelle ses anciens camarades de l’Afp qui ont quitté la barque, notamment Hélène Tine, Mahécor Faye, Pape Ndiaye, Badara Sow, Maïmouna Dieng, Mbacké Fall et Babacar Dièye à revenir à leur parti d’origine. Il a ensuite sollicité de Alioune Sarr le «respect et la dignité dans le parti, la formation et l’encadrement des femmes, le financement des organisations féminines, l’emploi des jeunes et l’accompagnement des daaras».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here