PARTAGER

De la décision du juge Lamotte dépendait l’avenir politique de Khalifa Ababacar Sall, député et maire de Dakar. Maintenant, il est certain que Khalifa Sall ne sera pas acteur à la présidentielle de 2019, à moins qu’il interjette appel et que la décision lui soit favorable.

Poursuivi pour faux et usage de faux sur des documents administratifs, association de malfaiteurs, escroquerie portant sur les deniers publics, détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux, Khalifa Sall est reconnu coupable des chefs d’accusations sauf ceux de détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux. Il a été condamné à une peine de 5 ans de prison ferme et d’une amende de 5 millions Cfa.

Son directeur financier à la mairie de Dakar, Mbaye Touré a reçu la même sentence. En ce qui concerne l’inspecteur des affaires administratives de la Mairie de Dakar, Amadou Mokhtar Diop et Ibrahima Yatma Diao, le chef de la division financière et comptable de l’institution, ils ont tous les 2 condamnés à 2 ans de prison dont un an ferme. L’assistante de Mbaye Touré qui a fourni le cachet du Gie permettant le décaissement de 30 millions mensuelles a été condamné à 2 ans de prison dont 6 mois ferme.  Yaya Bodian, le comptable de la ville de Dakar a été reconnu coupable des délits de faux et usages de faux dans des documents publics. Il est condamné à 5 ans de prison ferme avec une amande de 500 mille Cfa. Mbaye Touré et Oumar Bocoum, les 2 percepteurs  ont été relaxés.

Il faut noter que toutes les exceptions de nullités que la défense avait soulevées ont été rejetées. L’Etat estimant avoir subi un préjudice a été débouté sur la demande de compassion. Quant à la constitution de partie civile de la mairie de Dakar, le juge Lamotte déclare recevable sous réserve de satisfaire la 2ème lecture que le prefet de Dakar avait ordonnée au conseil municipal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here