PARTAGER

Le projet d’appui au programme régional de paix, de sécurité et de stabilité pour l’Afrique de l’Ouest a été lancé lundi dernier à Abuja au Nigéria. Ce programme, fruit du partenariat entre la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et l’Union européenne (Ue), porte  sur un financement de près de 29 millions d’euros du 10ème  Fonds européen de développement (Fed). Dans un communiqué rendu public, on informe que «la cérémonie officielle de lancement s’est déroulée sous l’autorité du vice-Président de la Commission de la Cedeao, Edward Singhatey, représentant le Président de l’institution Mar­cel de Souza». M. Singhatey a ainsi souligné dans son allocution «la pertinence du partenariat Cedeao-Union européenne en faveur du processus d’intégration de l’organisation régionale et plus spécifiquement de ce programme ».  A titre d’exemple, M. Signathey a évoqué « le Programme indicatif régional du 10ème  Fed, la Mission de paix au Mali, le Programme d’appui à l’architecture africaine pour la paix et la sécurité, le soutien de l’Ue aux institutions de formation et aux centres d’excellence pour la paix et la sécurité ainsi que la signature du Programme indicatif régional du 11ème  Fed, avec un financement total de plus d’un milliard d’euros ».  Kurt Cornelis, chef de la coo­pération, représentant le chef de la Délégation de l’Ue au Ni­géria, a pour sa part «noté que la Cedeao a enregistré des réalisations remarquables, donnant l’exemple à d’autres régions d’Afrique et du reste du monde sur la coopération, l’intégration régionale et en particulier dans le domaine de la paix et de la sécurité ».  De même, on souligne qu’il a «réaffirmé l’engagement et le soutien de l’Ue à la réalisation du mandat de paix et de sécurité de la Cedeao». Par ailleurs, on renseigne que M. Signathey a exprimé «sa reconnaissance à l’Ue et au Program­me des Nations-unies pour le développement (Pnud) pour leur engagement ferme à côté de la Cedeao dans la lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here