PARTAGER

Le Conseil communal de la jeunesse (Ccj) de Vélingara prépare les jeunes de la localité à rédiger des projets, à les défendre, à créer des entreprises et à les gérer comme il faut. C’est l’objet de l’atelier qu’il a organisé, dimanche, à l’intention de 50 jeunes issus des différents quartiers de la ville du maire Mama­dou Oury Baïlo Diallo. Lassana Sambou, le président du Ccj, explique : «Il s’agit d’un atelier de formation en entreprenariat et en gestion des entreprises. Les participants ont déjà été formés en développement personnel et en leadership. Le conseil de la jeunesse cherche à donner des compétences à même de pousser les jeunes à croire en eux-mêmes, à devenir des leaders et à créer des entreprises.» Le président du Conseil régional de la jeunesse, Papis Baldé, qui a présidé la cérémonie d’ouverture, a donné à ses pairs ce conseil : «Il faut que vous croyiez en vos capacités de vous sortir vous-mêmes de la pauvreté, par le travail, par des initiatives individuelles, par l’entreprenariat. Des exemples de réussite par l’entreprenariat font légion et chacun de vous peut devenir un Babacar Ngom (patron de la Sedima), un Youssou Ndour (chanteur, par ailleurs ministre-conseiller) ou encore un Cheikh Amar. Ils ont tous commencé avec de petites sommes d’argent. C’est ce que nous cherchons à travers ces formations.»
Le formateur, Tofène Dionne, ingénieur agroéconomiste, a développé des thèmes liés à l’entreprenariat en général, à la gestion, au management et au Business-plan.
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here