PARTAGER

La Convention du Baol, mise en veilleuse depuis des années, a été ressuscitée. Cette structure dont Isma Dioum est le secrétaire général entend organiser une «tournée de sensibilisation et d’information au courant du mois de février 2017», apprend-on dans un communiqué. Elle envisage de «da­vantage contribuer au développement de la région de Diour­bel qui fait face à beaucoup de difficultés économiques, sociales et culturelles». Si la Convention du Baol, dirigée un temps par le défunt Assane Diagne, avait une orientation «plus sociale et économique», aujourd’hui ses dirigeants n’excluent pas d’y apporter une «touche politique». Dans sa veste de conseiller spécial du chef de l’Etat, Isma Dioum s’engage à en faire «un instrument politique au service de la politique» de Macky Sall «dans l’intérêt du Sénégal». «Dans un contexte politique pré-Législatives, nous entendons accompagner aussi le président de la République dans sa politique économique, notamment le Séné­gal émergent», a dit M. Dioum qui invite les populations de Diourbel, Mbacké et Bambey à se mobiliser «massivement pour la réussite du programme d’activités de février».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here