PARTAGER

Le ministre de l’Intérieur qui s’est transporté à Saint-Louis a fait la genèse de l’affaire devant une grande foule de pêcheurs qui ont envahi la gouvernance. Aly Ngouille Ndiaye a expliqué que les autorités au plus haut point, dont le chef de l’Etat, ont été informées dès que l’incident a eu lieu. Il a affirmé d’ailleurs avoir lui-même refusé que le corps du jeune pêcheur soit rapatrié avant qu’une autopsie soit faite par les autorités mauritaniennes elles-mêmes. M. Ndiaye a déclaré avoir aussi demandé aux autorités de Noua­kchott une note explicative sur les circonstances de la mort du pêcheur sénégalais. Un document que le ministre de l’Intérieur soutient avoir reçu, mais ne l’a pas encore ouvert pour en savoir le contenu. Selon M. Ndiaye, le chef de l’Etat envisageait de discuter aussi avec le Président Mohamed Ould Abdou Aziz de la Mauritanie des accords de pêche en marge d’une réunion qu’ils devaient organiser pour discuter de l’exploitation du pétrole découvert à la frontière entre les deux pays.
Le ministre de l’Intérieur a par ailleurs annoncé l’arrivée imminente d’un bateau patrouilleur qui a déjà pris la mer et devrait être à Saint-Louis dans les prochaines heures. Aly Ngouille Ndiaye a promis aux jeunes fortement mobilisés que la marine mauritanienne ne va plus jamais tirer sur les pêcheurs sénégalais. «Le bateau patrouilleur a pris la mer et sera bientôt à Saint-Louis pour vous protéger. Vous serez protégés. Personne ne sera plus tué», a assuré M. Ndiaye qui a ensuite rencontré les représentants des pêcheurs pour échanger sur le problème.
Tirant les conclusions de cette réunion à laquelle ont participé le maire de Saint-Louis, Mansour Faye, et Ameth Fall Braya, il a fait savoir qu’il a bien saisi les préoccupations des pêcheurs à qui il a fait comprendre qu’il faut la volonté de tous pour régler ce problème qui ne date pas d’aujourd’hui. Il a par ailleurs confirmé l’arrivée du patrouilleur dont la principale mission sera de protéger les pêcheurs. Aly Ngouille Ndiaye a affirmé que le Sénégal protestera devant le gouvernement mauritanien pour que les agressions contre les pêcheurs sénégalais cessent définitivement.
Le ministre de l’Intérieur a aussi fait savoir que les deux pays discuteront de la relance de leur coopération et que la question des accords de pêche sera renégociée à cette occasion. L’Etat apportera son soutien au propriétaire de la pirogue et au père du pêcheur tué qui était son unique fils. Par ailleurs, il a assuré que les autres pêcheurs restés en territoire mauritanien seront assistés par le gouvernement, avant d’inviter les populations de Guet-Ndar à ne pas gâcher la visite du Président français, Emmanuel Macron, qui vient aussi pour la cause des populations de Guet-Ndar.

cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here