PARTAGER

Renforcer la participation et l’appropriation des acteurs des Organisations de la société civile (Osc) de la politique de santé et de sa mise en œuvre : Tel est l’objectif que s’est fixé le Conseil des organisations non-gouvernementales d’appui au développement (Congad). Lequel tient depuis hier une rencontre dans ce cadre.

Le Conseil des organisations non-gouvernementales d’appui au développement (Congad) veut renforcer la participation et l’appropriation des acteurs des Organisations de la société civile (Osc) de la politique de santé et de sa mise en œuvre. Le Congad, par le biais du groupe de travail des Osc pour le suivi des Objectifs de développement durable (Odd), en partenariat avec le ministre de la Santé et de l’action sociale, s’est engagé en effet à œuvrer pour l’atteinte des Odd. Ce, à travers un large dialogue avec toutes les catégories d’acteurs des divers secteurs du développement.
C’est ainsi qu’un atelier de partage et d’échanges pour une appropriation et une participation accrue des acteurs des Osc de la politique de santé et de sa mise en œuvre par le biais des différents documents stratégiques du secteur a été initié hier. Ici, il s’agira surtout de permettre aux Organisations de la société civile de mieux contribuer à l’atteinte des indicateurs de la santé du pays, plus particulièrement ceux relatifs à l’Odd 3. Lequel Odd a pour but de promouvoir la santé pour tous, l’accès universel à la santé et le bien-être social. «Nous sommes à côté de l’Etat depuis très longtemps pour participer activement à la politique sanitaire et sociale. Donc, nous avons toujours été un acteur essentiel, mais nous avons senti qu’il fallait changer de paradigme. Il ne s’agit plus maintenant de parler uniquement de santé, mais surtout de l’inclusion sociale», a expliqué Amadou Cissé, coordonnateur national du Réseau santé, Sida et population (Ressip). D’après lui, il faut que les populations aient un service de santé de qualité, mais également qu’elles puissent accéder à des services de base.
Cheikh Anne de la direction de la Planification, de la recherche et des statistiques au niveau du ministère de la Santé et de l’action sociale a souligné que les défis à relever pour atteindre les Objectifs de développement durable sont nombreux. Il explique : «Il faut qu’on sache sur quoi tourne notre plan de développement social ainsi que la stratégie nationale de financement de la santé. Je crois qu’avec ces instruments, on peut avoir une gamme très élargie pour voir comment ensemble nous pouvons atteindre ces Odd.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here