PARTAGER

Toutes les lignes de financement disponibles dans les structures publiques de promotion et de développement du secteur privé seront réorientées pour l’accompagnement de l’Etat aux entreprises et aux ménages, dans le cadre du Force Covid-19.

Au-delà des ressources extérieures, l’Etat compte beaucoup sur son budget pour faire face aux urgences. Cela, en réorientant certaines dépenses prévues dans la loi de finance initiale pour l’accompagnement de l’Etat aux entreprises ainsi qu’aux ménages vulnérables. A preuve, le chef de l’Etat a demandé hier «au ministre des Finances et du budget de mettre à contribution toutes les lignes de financement disponibles au niveau des structures publiques de promotion et de développement du secteur privé».

En effet, rapporte le ministre porte-parole du gouvernement, «le chef de l’Etat a indiqué aux membres du gouvernement que la poursuite de l’exécution des projets d’investissements publics, la protection des travailleurs, le maintien des activités et le développement de nos entreprises, constituent des catalyseurs pour la relance économique.

Le président de la République a, au titre de la confiance des acteurs et de la relance durable des activités économiques post crise Covid-19, insisté sur l’impératif d’assurer la vigilance absolue dans la gestion de la pandémie, mais également d’anticiper la reprise durable et la relance dynamique des activités économiques».

Macky Sall a ainsi, selon le communiqué du Conseil des ministres, «exhorté les membres du gouvernement à préparer la relance globale de l’économie par une transformation locale de nos productions agricoles et leur consommation nationale.
Il a, à cet égard, demandé au ministre de l’Industrie d’actualiser, en relation avec le ministre du Plan, la stratégie nationale de développement industriel, à la lumière des enseignements de la crise».
Le Président Sall est par ailleurs, revenu «sur la relance de la production et la permanence du dispositif de suivi du chômage technique dans les entreprises». A ce propos, Macky «a souligné que la crise du Covid-19 ne doit pas avoir un impact sur la productivité des entreprises et les emplois. Il a ainsi rappelé au ministre du Travail, la nécessité de veiller au respect des droits des travailleurs.
Le chef de l’Etat a enfin, donné des instructions au ministre des Finances et du budget et le ministre en charge de la Coopération de diligenter, en relation avec le Délégué général du pôle urbain de Diamniadio, les dossiers techniques et financiers, relatifs à l’accélération des travaux d’aménagement programmés».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here