PARTAGER

Les membres de l’Ied sont déterminés à faire reculer le Président Sall sur les projets de loi portant parrainage des candidatures à la Présidentielle. Pour ce faire, ils appellent à un «large front de résistance».

L’Initiative pour des élections démocratiques (Ied) entend aller jusqu’au bout pour empêcher le passage des projets de loi portant parrainage des candidatures à la Présidentielle prochaine. Mais ce regroupement de l’opposition veut, au-delà des politiques, un «large front démocratique et social de résistance nationale contre les manipulations constitutionnelles et électorales au Sénégal». Et dans un communiqué, le Pds et ses alliés réaffirment que ce «parrainage piégé» de Macky Sall a pour but «évident» de «sélectionner les candidats de son choix et d’invalider les candidatures d’adversaires politiques gênants. Ce, de façon discrétionnaire, discriminatoire et sans recours réel possible, contrairement à la lettre et à l’esprit de la Constitution en vigueur».
L’Ied qui précise qu’elle n’est pas «une coalition électorale autour d’un candidat», mais «une plateforme d’unité et d’action au service de la démocratie, des citoyens et citoyennes de notre pays», estime devoir faire «preuve d’ouverture» et «éviter les erreurs du passé» en renforçant «son efficacité et son unité dans le respect de la diversité et de l’égale dignité de ses différentes composantes». Elle souhaite donc que «toutes les forces vives de la Nation» se mobilisent «dans un sursaut républicain, démocratique, patriotique et citoyen pour faire échec à la forfaiture de Macky Sall et de ses affidés». Ce «large front» auquel elle appelle doit, «au-delà du binôme Pouvoir/Opposition, impliquer l’ensemble des citoyens conscients de la nécessité de s’approprier un tel combat de salut national et de salubrité publique pour en faire leur propre affaire». Ainsi, pour le «retrait immédiat des projets de loi putschistes de Macky Sall», l’Ied invite «tous à la Place Soweto le jour de l’examen desdits projets de loi par l’Assemblée nationale».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here