PARTAGER

Après la levée des mesures d’interdiction de circuler des motos taxis, instruction a été donnée par le ministre des Transports terrestres aux conducteurs de porter des masques, eux et leurs clients, seule condition pour reprendre du service. Pour les aider à respecter ces mesures et éviter d’éventuels conflits avec les Forces de l’ordre, les femmes de «Taxawu Senegaal» leur ont apporté des cartons de masques et remis un important chèque d’argent.

Aider les conducteurs de moto taxi à pouvoir respecter les mesures barrières pour mieux reprendre leurs activités, telle est la volonté des femmes de la coalition Taxawu Senegaal. En ce lendemain de Korité et sous la présidence du coordonnateur régional, Lassana Kanté, qui leur a facilité la tâche, elles ont remis un important lot de masques aux jakarta men, en plus d’un chèque d’argent. Parlant au nom de ces femmes, Mame Sokhna Samb a d’entrée soutenu que leur action n’a aucune connotation politique. «Si nous l’avons fait, c’est juste qu’on a voulu aider des frères en difficulté». «Depuis plus de deux mois, les activités des jakarta men ont été interdites. Ils ont broyé le noir sans avoir été soutenus par personne, excepté notre leader», rappelle la bonne dame. «Aujourd’hui qu’il leur a été permis de reprendre les activités sous conditions, il était normal de les accompagner à pouvoir respecter ces conditions. C’est la raison de notre action de ce jour», martèle Madame Samb.
Toutefois, signifiera la porte-parole des femmes de Taxawu Senegaal aux bénéficiaires : «Notre coordonnateur n’est pas à son premier geste en faveur de votre corporation. Juste avant la Korité, il avait remis un chèque d’argent aux conducteurs de moto taxi. Sans compter ses actions en faveur des écoles, des mosquées et autres structures de la ville.»
Le coordonnateur régional de la coalition Taxawu Senegaal lui emboîtera le pas. «Je n’ai pas agi pour être remercié ou voir l’aide magnifiée.» C‘est juste que la jeunesse était mal en point et qu’il fallait l’aider. «C’est juste cela», insiste M. Kanté. Cepen­dant, il leur a exhorté à respecter les gestes barrières pour mieux contribuer à freiner la propagation du virus. Il les a aussi conseillés de travailler à améliorer leurs conditions de travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here