PARTAGER

Eunic, le réseau des instituts culturels nationaux de l’Union européenne, a dévoilé jeudi les noms de huit projets artistiques sélectionnés dans le cadre de l’initiative «Lëlu di Wajal’art» (la retraite créative, en wolof), lancée en mai dernier pour soutenir des artistes confrontés à la pandémie du Covid-19.
«L’appel à projets avait été lancé en mai, pendant le pic de la pandémie au Sénégal. Nous avons reçu 300 candidatures de toutes les disciplines artistiques : théâtre, musique, danse, littérature, poterie, etc. Les projets sont intéressants, et nous avons choisi huit d’entre eux», a dit le directeur du Goethe-Institut Sénégal, le centre culturel allemand, Philip Küppers, lors d’une conférence de presse virtuelle.
Les huit projets artistiques ont reçu un financement d’environ 33 millions de francs Cfa de l’Union européenne, selon M. Küppers.
Il rappelle que l’«innovation dans la création», le «développement de nouvelles approches de création et de commercialisation des œuvres artistiques», l’«offre artistique pour une diffusion numérique» et «la réunion d’acteurs de différentes disciplines» étaient les critères avec lesquels les projets ont été sélectionnés.
Le comédien, Pape Meïssa Guèye, de la compagnie théâtre de la rue, le musicien, Ibaaku Bassène, de Baraka Global Arts, la technicienne en habillement de poche, Maguette Guèye, sont les artistes dont les projets ont été choisis par Eunic.
La maison d’édition «Vives voix» et le collectif «Keur Design», les réalisateurs Mamadou Samba Diallo et Oumar Ndiaye, ainsi que la chorégraphe Albertina Pisano ont été aussi sélectionnés.
Mamadou Samba Diallo va produire une docufiction intitulée L’immeuble Touré, un portrait de quatre familles vivant en colocation dans un immeuble, aux Parcelles Assainies, à Dakar, où elles ont entretenu la solidarité durant la période de confinement.
Les éditions «Vives voix» vont présenter un livre d’art «original», intitulé Les chroniques de Oumar Ndao – du nom du défunt directeur de la Culture et du tourisme à la mairie de Dakar -, en dialoguant avec cinq artistes sénégalais.
Le comédien pape Meïssa Guèye propose une création intitulée Cabines artistiques, paroles confinées, murmures intérieurs, le but étant de perpétuer un lien culturel en cette période de crise sanitaire.
Chacun des artistes sélectionnés a présenté son projet durant la rencontre virtuelle, en présence de Yann Gall, le président d’Eunic Sénégal, qui réunit les instituts culturels nationaux des pays de l’Union européenne représentés à Dakar.
La déléguée de l’Union européenne au Sénégal, Irène Mingasson, était également présente. Selon Mme Mingasson, l’initiative «Lëlu di Wajal’art» est une forme d’expression de la solidarité de l’Europe avec les artistes sénégalais. «Il est essentiel de soutenir les artistes. La culture est au cœur de notre projet européen», a-t-elle souligné. Irène Mingasson a salué le projet de loi sur le statut de l’artiste, qui a été adopté en Conseil des ministres.
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here