PARTAGER

Le ministre de l’Intérieur a été interpellé sur la récurrence des incendies dans les marchés. Antoine Diome a déclaré que 70 incendies ont été notés ces 5 dernières années et «ce nombre est symptomatique du problème d’organisation qui affecte les marchés». Parlant du Pro­gramme de modernisation des marchés, incluant la réalisation ou la réhabilitation de certaines infrastructures, mais aussi de certains ouvrages, le ministre de l’Intérieur a insisté sur le respect «strict du cadre réglementaire qui existe depuis plusieurs années». «Notre pays s’est doté, à travers un arsenal juridique complet, de dispositions qui sont propres à faire assurer les règles de sécurité au sein des marchés. Il faudra donc veiller à ce que ces règles soient respectées», a-t-il indiqué. Dans la même veine, M. Diome estime qu’il faut une bonne collaboration «avec tous les partenaires intervenant dans le secteur de ces marchés, faire intervenir la direction de la Protection civile, la Brigade nationale des sapeurs-pompiers et les associations qui sont dans le secteur». Et le ministre de l’In­térieur d’ajouter : «Il s’agira, pour assurer cette sécurité dans les marchés, d’une bonne occupation, d’une délimitation des périmètres des marchés, de surveillance de tout ce qui est de nature à entraîner les incendies. Par contre pour les marchés à construire, il faudra veiller à ce qu’il y ait des plans cadastraux d’aménagement et que les règles soient observées.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here