PARTAGER

Ça ne va plus à la commune de Jaxaay-Parcelle-Niacoulrab où des conseillers municipaux accusent le maire Mor Sarr Ba de «détournement d’objectifs». «Il est passé outre ses fonctions en commettant une faute de gestion en utilisant l’argent des aides à d’autres fins aussi bien pour la Tabaski que pour la Korité. Mor Sarr Ba excelle dans la gestion en singleton. Nous l’avons rayé de la carte des coordinateurs communaux. Il mène une gestion solitaire, alors il n’est pas surprenant qu’il commette des fautes de gestion», a soutenu Maodo Kassé, président de la Commission coopération décentralisée. Une dizaine d’autres conseillers ont mis en place le Cadre unitaire républicain (Cur) dirigé par Diène Ndiaye. Pour M. Kassé, la population de la commune est édifiée sur «les limites intellectuelles et managériales du maire» qui, aujourd’hui, «refuse l’autorité du coordonnateur départemental Oumar Guèye».
Il ajoute que «le maire n’a jamais convoqué de réunion et mène ses activités hors du cadre et des structures de la coalition». Le président de la Commission coopération décentralisée en déduit que «quand quelqu’un qui agit ainsi dit travailler pour la réélection du Président Macky Sall, il y a lieu d’en douter». M. Kassé a fait savoir que la rupture a été bel et bien consommée entre le maire Ba et les conseillers réunis autour du Cur. Il s’exprimait lors d’une journée de partage à l’intention des femmes  tenue à la place publique de Niacoulrab, en présence du coordonnateur départemental Oumar Guèye.
Le maire a promis de réagir «dans la semaine» contre  ce qu’il qualifie d’«accusations dénuées de tout fondement».
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here