PARTAGER

Les députés originaires du département de Kaolack veulent davantage se rapprocher des populations. Pour ce faire, ces élus investis de la confiance du Peuple sénégalais ont organisé un forum intitulé «Les  députés face aux citoyens» ou «Jakarlo ak askan wi». Mieux, informe un communiqué, Awa Guèye, Adji Mergane Kanouté, Théo­dore Chérif Monteil, Khouraychi Niass et Hamady Gadiaga de la diaspora ont annoncé la création de la «Maison du parlementaire» dans la ville dont le rôle sera d’accueillir, d’informer et d’accompagner tous Kaolackois désireux de livrer des messages aux parlementaires sénégalais pour que leurs préoccupations soient prises en compte. Une manière pour eux de donner la parole aux citoyens kaolackois afin de recueillir leurs doléances. Un dialogue que les députés du département veulent «permanent» et «assidu». Par ailleurs, il faut souligner que ces fora vont permettre aux parlementaires de «faire l’évaluation des différentes réalisations de l’Exécutif, parler des différents projets terminés et d’autres en cours afin que les populations puissent se rendre compte de l’effectivité des infrastructures mises en place par l’Etat».
A noter également que les parlementaires se sont réjouis de la «forte mobilisation» des populations, toutes obédiences confondues, et de représentants des différents corps de métiers, notamment les paysans, les transporteurs, les commerçants, les syndicalistes, les femmes, les jeunes, les artisans… Pour leur part, les Kaolackois n’ont pas manqué d’évoquer devant les parlementaires les maux qui gangrènent l’existence dans leur localité, à savoir la lancinante question liée à  l’insalubrité, la problématique de l’assainissement, la réhabilitation du port de Kaolack et le bitumage des rues. Une forte présence de certains membres de l’opposition a également été notée à ce forum qui fut une occasion pour eux de contribuer au débat en faisant des suggestions importantes sur la gestion de la chose publique. Une attitude que les parlementaires ont trouvé «responsable» et «progressiste», car pouvant contribuer de manière efficiente au développement du département de Kaolack, voire de la région. Pour donner un «cachet citoyen» à cet exercice de redevabilité populaire, les députés initiateurs de ce forum ont été accompagnés par l’Ong 3D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here