PARTAGER

2 ans de prison, c’est la peine requise par le ministère publique contre Barthélémy Dias. Qui dit « ne pas souhaiter renter à la maison ». Ces conseils plaident pour un non-lieu total.

Il est poursuivi de provocation directe à un attroupement non armé ; d’outrage à des magistrats de l’ordre judiciaire dans l’exercice de leurs fonctions et discrédit sur une décision juridictionnelle dans des conditions de nature à porter atteinte à l’autorité de la justice ou à son indépendance.

Le maire de Mermoz-Sacré cœur affirme qu’il est attrait à la barre « pour raison politique ». À cet effet, il a maintenu ses propos et explique qu’il a parlé au sens figuré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here