PARTAGER

Consciente du risque élevé de l’épidémie du coronavirus, l’Organisation ouest africaine de la santé (Ooas), une institution de la Cedeao en charge de la santé, appelle à une collaboration entre les Etats membres. Dans un communiqué, cette organisation estime qu’il est «essentiel que tous les pays collaborent entre eux pour prendre des mesures de précaution, car des cas peuvent apparaître dans n’importe quel pays en raison de voyages internationaux». L’Ooas soutient ainsi «les recommandations de l’Oms aux pays concernant la surveillance active, la détection précoce, l’isolement, la gestion des cas et la recherche des contacts pour empêcher la propagation de cette épidémie». Dans son document, l’Ooas informe qu’elle «assure la coordination avec les Etats membres pour partager des informations en temps réel sur l’épidémie, améliorer la communication entre les pays et renforcer la capacité de surveillance des pays, notamment la détection précoce des cas suspects par la surveillance par caméra thermique aux frontières internationales». Elle informe également avoir mis en place «un réseau régional de laboratoires pour permettre aux Etats mem­bres d’accéder aux équipements de diagnostic biologique rapide et dispose d’une équipe régionale d’intervention rapide qui sont en état d’alerte pour aider les pays si nécessaire».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here