PARTAGER

Le chef de l’Etat sénégalais estime qu’il faut «agir avec responsabilité et célérité» sur la situation au Mali pour éviter que le pays «ne sombre dans un vide institutionnel et dans une impasse politique». «Il nous faut agir avec responsabilité et célérité afin d’éviter que le #Mali ne sombre dans un vide institutionnel et dans une impasse politique», a twitté Macky Sall. «Le coup de force contre un Président démocratiquement élu constitue une violation du protocole de la #Cedeao sur la démocratie et la bonne gouvernance. Nous l’avons fermement condamné», a-t-il insisté sur le réseau social.
Le Président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a annoncé mardi, tard dans la soirée, sa démission après avoir été arrêté en même temps que d’autres officiels à la suite d’une mutinerie qui s’est transformée en coup d’Etat.
Les chefs d’Etat de la Cedeao se réunissent ce jeudi par visio-conférence pour examiner la situation au Mali. L’organisation sous régionale a déjà condamné le renversement du président Ibrahim Boubacar Keïta. Elle a exigé la libération des personnes arrêtées et annoncé des mesures immédiates, dont la fermeture des frontières ainsi que l’arrêt de tous les flux et transactions économiques, commerciaux et financiers avec le Mali.
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here