PARTAGER

Le Président Macky Sall invite le secteur privé à relever avec le gouvernement, le défi de l’industrialisation.

Le processus de l’actualisation de la politique industrielle du Sénégal, qui a été enclenché depuis des mois par le ministère de l’Industrie et des Petites et moyennes industries (Pmi), n’est toujours pas bouclé. Alors que l’Etat y compte beaucoup pour lever l’essentiel des contraintes à la croissance économique du pays. C’est pourquoi le président de la République a demandé hier, aux ministres en charge de l’Industrie et des Pmi et de l’Economie, du plan et de la coopération de finaliser le projet, tout en invitant le secteur privé à relever, avec le gouvernement, le défi de l’industrialisation. Selon le communiqué du Conseil des ministres, le chef de l’Etat a indiqué à ces deux ministres, «l’urgence d’assurer le développement soutenu de la deuxième phase de la plateforme industrielle de Diamniadio, en veillant à la fixation, avec les acteurs institutionnels et partenaires, de ses modalités de gestion».
Le président de la République «a, au titre de la mise en place des agropoles pour intensifier le développement territorial, demandé aux ministres sectoriels impliqués de prendre les dispositions appropriées pour la réalisation des quatre agropoles prévus dans les zones et collectivités territoriales ciblées. Il a aussi rappelé au Conseil, qu’il rencontrera, le jeudi 22 octobre 2020, les élus territoriaux, à l’occasion de la tenue de la 1ère édition de la Journée nationale de la Décentralisation».
Sur le développement des activités des minoteries installées au Sénégal, le chef de l’Etat a signalé au ministre du Travail, l’importance d’accorder une attention particulière à la situation des travailleurs dans les grandes entreprises de ce secteur fortement créateur de richesses et d’emplois.
Il a, enfin, invité le ministre du Commerce et celui de l’Industrie à travailler de concert avec les industriels, les boulangers et les opérateurs économiques actifs dans le domaine, afin de faire du secteur de la minoterie, un pilier essentiel de la politique du «Produire et du Consommer local».
Le Président Sall, «abordant la mobilisation optimale des ministères durant la session budgétaire, relative à l’examen du projet de loi de finances pour l’année 2021, a rappelé au gouvernement l’impératif, pour chaque ministre, d’œuvrer, avec ses services, pour une participation de qualité aux travaux de l’Assemblée nationale».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here