PARTAGER

C’est à la résidence de l’ambassade de la France au Sénégal que M. Amadou Diaw, fondateur du groupe Ism (Institut supérieur de management), a été décoré mercredi dernier par M. Christophe Bigot. Après avoir rappelé les premiers pas de l’honoré en tant qu’élève, étudiant et professionnel, M. l’ambassadeur a salué la polyvalence de Amadou Diaw comme manageur, formateur, poète, innovateur, etc. «On comprend ton engagement en faveur la cause féminine et en particulier tes plaidoyers pour les droits des femmes. Tu soutiens l’entreprenariat des femmes qui est une question essentielle pour l’émergence du Sénégal et de l’Afrique de manière générale», a dit M. Bigot pour entamer l’énumération des activités qui justifient cette décoration offerte à M. Diaw. Ce dernier mérite bien d’être honoré car, selon l’ambassadeur si l’on cite son nom, «il s’agit d’une forme d’énergie incroyable en faveur d’une émergence éducative, culturelle, économique et innovante qui sont les clefs de cette croissance africaine que l’on sent aujourd’hui». La fondation de l’Ism, du lycée d’excellence Birago Diop, du Musée de la photo, de la Galerie des comptoirs du fleuve, le programme Saint-Louis ville propre, la défense des valeurs universelles de la Francophonie, entre autres, sont parmi les critères qui ont permis au lauréat du prix Walter Sheel en septembre 2017 d’être «élevé au grade de chevalier dans l’Ordre des femmes académiques» par M. Christophe Bigot, ambassadeur de la France au Sénégal. Pour sa part, l’ancien directeur exécutif du Conseil national des emplo­yeurs du Sénégal (Cnes) a d’abord exprimé «toute sa profonde et sincère gratitude à l’endroit de M. Bigot». Ensuite, M. Diaw a dédié cette décoration à sa famille, ses amis et anciens étudiants. «Au-delà de ma modeste personne, vous célébrez l’école sénégalaise, le Sénégal et sa tradition d’excellence», a-t-il dit.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here