PARTAGER

L’espoir d’une vie heureuse. C’est le titre du premier roman que vient de publier Cheikhna Diop aux Teham Editions. Le jeune auteur, natif de Kaolack, est titulaire d’un Master en Lettres modernes de l’Univer­sité Cheikh Anta Diop de Dakar. Après avoir servi dans le préscolaire, l’élémentaire et au ministère de la Famille, il est actuellement enseignant de lettres dans le moyen secondaire à Dakar où il vit. Dans ce roman intitulé L’espoir d’une vie heureuse, il raconte l’histoire de Dior, une jeune Daka­roise, deuxième fille d’une haute personnalité, dans une institution occidentale. «Elle mène une vie instable à la suite d’un mariage avec un homme qui sombre dans la consommation de la drogue. Tiraillée entre un attachement sentimental et l’envie de s’émanciper d’un mari pitoyable, elle va au fil des années s’accrocher à des promesses non tenues qui vont la conduire au bord du suicide : promesse d’une vie heureuse, promesse de rompre avec la drogue par son mari…», informe un document rendu public.
Cette note de présentation reçue au journal Le Quotidien mentionne également au sujet du récit qu’ «un jour, alors qu’elle (Dior) sort de son marché hebdomadaire, elle fait la connaissance de Aïdara, un jeune cadre de l’Adminis­tration. Une relation de confiance s’installe entre eux, un attachement au mépris de toute considération morale et religieuse. Dior lui ouvre les portes sécrètes de son cœur et caresse l’espoir de réaliser le rêve d’une vie heureuse tant désirée…». Ce roman de 168 pages, à lire absolument, est paru le 20 septembre dernier à Dakar.
arsene@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here