PARTAGER

Les cas importés de coronavirus au Sénégal à partir de nos frontières terrestres se font via les motos communément appelées «Jakarta». Le cas importé testé positif dimanche dernier à Vélingara est une femme transportée par ces moyens de transport à partir de Boundou Fourdou, en Guinée, jusqu’à l’intérieur du département. Suffi­samment préoccupant pour donner des idées au président du Conseil départemental de Vélingara, par ailleurs secrétaire général national du Ras­semblement pour la citoyenneté et le développement (Rcd), Ibrahima Barry. Sur fonds propres, ce membre de la mouvance présidentielle a remis au regroupement des conducteurs de taxi-vélo 2 millions de francs. Ibrahima Diaby, l’un des responsables politiques dans la commune de Vélingara, qui a remis l’enveloppe à Abdoul Magib Diallo, dit : «Le transport urbain dont celui des motos est très impacté par le Covid-19. Pour soulager quelque peu ces conducteurs, le secrétaire général du Rcd leur a donné cet appui.» Et de dire : «Plusieurs d’entre vous n’ont que cette activité comme source de revenus. Et comme on vous demande d’arrêter momentanément l’activité, il faudrait que vous trouviez une alternative.» Surtout que le département a peur de choper le virus à partir de son voisin sud d’où sont convoyés régulièrement des citoyens étrangers qui sont prêts à casquer au prix fort pour entrer au Sénégal.
En outre, le secrétaire général du Rcd a remis, à la même occasion, une enveloppe d’un million de francs au regroupement des transporteurs, une autre de 250 mille à l’Association départementale des aviculteurs et une autre de 250 mille F aux disc-jockeys (animateurs de discothèque) dont les activités sont à l’arrêt. Ce n’est pas tout. Une enveloppe de 500 mille F est allouée aux militants du Rcd qui sont dans le besoin. Au total, Ibrahima Barry a distribué 4 millions de francs à divers corporations et individus comme appui au Covid-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here