PARTAGER

Moustapha Guirassy encourage les jeunes à «éclore leurs talents», tout en fixant les préalables. «Si l’homme n’est pas libre, il n’est pas dans la créativité. Vous avez des talents exceptionnels en vous. Sentez-vous libres ! Il y a un prix à payer pour sa liberté qui est un combat intérieur, mais pas physique», a confié le Président directeur général (Pdg) de l’Institut africain de management (Iam), qui présidait samedi le lancement du programme «Tomorow Africa», un incubateur pour les jeunes, afin de susciter l’esprit entrepreneurial dans le domaine des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (Ntic). Cela, afin de faire face aux multinationales qui sont dans une position de contrôler l’espace économique de l’Afrique.
Ainsi, annonce le directeur général de «Tomorow Africa», 5 000 jeunes du continent seront encadrés dans le cadre du programme. Sala Dior Dieng explique : «Notre espace économique est menacé par les multinationales. Comment faire pour retrouver notre souveraineté ? Il y avait le monopole et l’oligopole. Maintenant, on parle de compétitivité. Le marché appartient à plusieurs marques. On parle de fragmentation. Comment faire pour avoir sa part du marché ? C’est là où se situe l’importance d’un incubateur pour assurer une formation de qualité aux jeunes. Ce sera une formation orientée vers la pratique.»
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here