PARTAGER

Arrêté au quartier Wakhinane Nimzatt de Guédiawaye pour une affaire d’un kilogramme et de 85 cornets de chanvre indien, le prévenu Mouhamed Sarr a été reconnu coupable, hier, d’offre ou cession par le juge des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar. Il a écopé de 2 ans de prison ferme.

Le prévenu Mouhamed Sarr a écopé, hier, de 2 ans de prison ferme. Il a été reconnu coupable par le juge des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar du délit d’offre ou cession de chanvre indien. Le jeune homme a été arrêté le 10 juin dernier par les éléments de la police de Wakhinane Nimzatt. Les miliers avaient exploité une dénonciation anonyme signalant un trafic intense de l’herbe qui tue dans cette partie de la ville de Guédiawaye. Un transport effectué dans sa chambre a permis la découverte de la drogue d’un poids d’un kilogramme et 85 cornets dans son armoire.
Devant la barre, le mis en cause a réfuté la paternité de cette marchandise. Pourtant, selon madame le procureur, le prévenu avait reconnu formellement les faits. «C’est un vendeur notoire de chanvre indien. La drogue trouvée ne peut pas être destinée à la consommation», avance la représentante du Parquet. Selon elle, les faits sont «constants». Deux ans de prison ferme ont été requis contre Mouhamed Sarr.
La défense a d’emblée exprimé son souhait de voir comparaître le témoin pour, dit-elle, l’éclatement de la vérité. Pour l’avocat, à part les déclarations de son client, «aucune autre preuve n’atteste son implication» dans les faits précités. «C’est quelqu’un qui n’a pas été assisté par un conseiller. Il est illettré. Il a signé le procès-verbal sans se rendre compte du contenu du Pv», a défendu la robe noire. A titre principal, l’avocat a plaidé le renvoi de son client des fins des poursuites. Et à défaut, il a demandé la relaxe au bénéfice du doute. Le Tribunal a ordonné la destruction du produit prohibé saisi.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here