PARTAGER

Les mécanismes nationaux de prévention du Sénégal et de Tunisie coopèrent pour un meilleur traitement des personnes vulnérables. Ce programme s’inscrit dans le cadre de la promotion de la prévention dans les lieux de privation de liberté. Pour ce faire, l’Observateur national des lieux de privation de liberté du Sénégal (Onlp) reçoit l’Association pour la prévention de la torture (Apt) et l’Instance nationale de prévention de la torture (Inpt) de la Tunisie pour une visite de travail à Dakar, aujourd’hui, informe un communiqué de l’Observateur national des lieux de privation de liberté. Cette rencontre de partage est, par ailleurs, le lieu de renforcer des compétences sur la protection des droits des personnes emprisonnées.
En effet, au cours de ce séjour de trois jours, l’Apt assurera une formation conjointe avec la participation des représentants du Mécanisme national de prévention (Mnp) du Sénégal et de celui de Tunisie sur la question du «monitoring de la détention par la police y compris de la mise en œuvre des garanties fondamentales».
Dans la même veine, l’Onlpl et ses hôtes procéderont à des visites à la maison d’arrêt de Rebeuss et au commissariat d’arrondissement de police de Pikine. Ces rencontres de Dakar ont, entre autres objectifs, permis «de renforcer les capacités des Mnp du Sénégal et de Tunisie à conduire des visites préventives dans les lieux de privation de liberté, en contrôlant la mise en place des garanties légales et procédurales. Cela en mettant l’accent sur les droits des personnes en situation de vulnérabilité», lit-on dans le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here