PARTAGER

L’ancien international Ibrahi­ma Touré risque de perdre tous ses biens. Condamné en première instance à payer une pension alimentaire à son ex-épouse Aminata Falvoy Touré, estimée à 1 million de francs, le footballeur a interjeté appel. Cela ne lui a pas servi à grand-chose, car le juge de la Cour d’appel a confirmé la décision rendue en première instance.
Munie de cette décision, la partie civile, qui s’est attachée les services d’un huissier, a envoyé à l’ancien international un commandement de paiement depuis le mois de mars dernier. Ibrahima Touré avait huit jours pour répondre à cette injonction. Chose qu’il tarde encore à faire. Selon les informations d’une source digne de foi, l’huissier a procédé à la saisie de ses biens. Il s’agit de 3 véhicules, une Mercédès 600 qu’il a offerte à son épouse actuelle, une Porche-Cayenne et une voiture de marque Bentley. Ibrahima Touré a un délai de 30 jours pour s’exécuter s’il ne veut pas voir le commissaire-priseur, en compagnie des Forces de l’ordre, venir procéder à l’embarquement de ces biens.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here