PARTAGER

«Il y a trois choses que tu ne dois jamais perdre : l’espérance, la patience et l’honnêteté.» Serge Zeller
Nous sommes de ceux qui pensent que l’élection présidentielle du 24 février n’a pas été des plus démocratiques. Nous sommes convaincu que le parrainage, bien que pertinent dans le principe, n’a pas été mené correctement. Je suis de ceux qui soutiennent que faire transhumer des adversaires politiques dans son camp est une pratique qui fait obstacle à la démocratie. Et enfin, comme beaucoup l’ont fait, nous avons pu constater que l’organisation elle-même de l’élection n’a pas été des plus parfaites. Mais à la vérité, je dois dire que la victoire du Président Sall à Fatick et dans beaucoup de localités du Sénégal a été le résultat de réalisations concrètes et bien appréciées par les populations.
Ainsi, à la veille de l’élection, je me suis entretenu avec des membres de ma famille et personnes de ma localité et voici le résumé de ce qu’ils m’ont affirmé :
Mon propre père : «Je supporte Macky parce que c’est lui qui a osé construire et goudronner la route Fatick-Bambey en passant par mon village natal Wakhaldiam.» Quand j’ai essayé de convaincre un autre parent que l’argent que le Président utilise pour construire ces infrastructures était le nôtre et qu’il n’y avait pas de mérite à ça, il me rétorqua tout net : «D’autres avant lui ont eu à gérer cet argent dont tu parles sans penser à réaliser quelque chose pour notre localité.»
Une sœur à moi : «Depuis longtemps, nous femmes avions souffert. Nous avons pilé le mil avec nos mains et puisé de l’eau à des centaines de mètres, et ce depuis des années. Le Président Macky nous a fournis des moulins et emmené des robinets jusque dans nos demeures.»
Un oncle : «Avant 2012, j’ai eu à vendre mes arachides à 180 francs le kilo et souvent l’on me remettait des bons. Aujourd’hui, il n’y a plus de bons impayés et le kilo d’arachide est à 210 francs. Qui plus est, je peux avoir un sac de riz à 13 mille francs Cfa alors qu’entre 2011 et 2012 je déboursais jusqu’à 20 mille.»
A la lumière de ce qui précède, je crois sincèrement que les Fatickois ont plébiscité le candidat Macky Sall, non pas par affinité ou pour des sous, comme le soutiendraient certains, mais sur la base de réalisations (qu’ils jugent plus que satisfaisantes). Ce sont là des faits concrets qu’on ne saurait nier et qui ont été déterminants dans la victoire presqu’à la soviétique du Président dans la région de Fatick.
N’oublions surtout pas que les électeurs, selon leurs croyances, niveau d’études ou âge n’ont pas les mêmes critères d’appréciation d’un bilan. Alors, nous adressons nos félicitations au président de la République pour sa réélection tout en lui rappelant qu’il a là une occasion de se racheter sur beaucoup de sujets : éducation, justice, santé et j’en passe. Qu’Allah lui facilite la mission pour le grand bonheur de tout le monde et de chacun !
Vive un Sénégal de paix et prospère !
Saliou YATTE – Professeur d’anglais  au lycée de Dodel/Podor.yatmasalih@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here