PARTAGER

Le président de la République nomme qui il veut, quand il veut et où il veut.
Le Président voudrait avec ceux qu’il a nommés, contribuer à retisser les liens d’une histoire collective, d’un progrès à conquérir, des transformations positives à réussir dans tous les secteurs d’activité sur lesquels repose notre économie. En donnant une grande place à ces hommes et femmes qui ont été choisis pour leur compétence et non par rapport à leur transhumance, le président de la République démontre suffisamment sa volonté ferme de mettre en œuvre sa vision politique pour un Sénégal émergent.

Loussi sène yone ?
La première règle dans une formation politique et/ou dans la mouvance présidentielle, c’est la solidarité, c’est l’esprit d’équipe, c’est de défendre le bilan, c’est d’être à plein temps dans sa tâche, et donc c’est une règle qu’on doit respecter.
Et puis il y en a une deuxième : il n’y a pas de démarche personnelle, il y a tout simplement servir et servir jusqu’au bout.

Respecter ces règles, c’est rester dans le parti et dans la mouvance présidentielle, ne pas les respecter, c’est ne pas y rester.
Et c’est valable pour certains militants et ir-responsables de l’Apr qui chevrotent sur les nominations du président de la République en Conseil des ministres. Que ceux qui ne sont pas contents des décisions présidentielles, prennent leurs responsabilités en le disant tout haut au lieu de se lamenter en privé comme des lâches. Le mieux pour eux, s’ils se prennent pour des indispensables et des incontournables, c’est de démissionner. La seule constance absolument absolue, c’est le président de la République Macky Sall. Il n’est concentré que sur les réalisations de ses projets structurants afin de soutenir les populations sénégalaises partout où elles se trouvent et dans leurs domaines d’activité respectifs.
Le président de la République est le garant de l’intérêt général. C’est un rassembleur et il n’est l’avocat d’aucune obédience, d’aucune clientèle politique partisane : il représente la Nation avec une responsabilité républicaine.
Fermez-la et laissez le président de la République travailler !

Lass BADIANE
Responsable politique
Apr Grand-Yoff

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here