PARTAGER

Le Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) ne décolère toujours pas. Il a renouvelé encore son mot d’ordre de grève de 48 heures. Une situation qui paralyse l’Administration au détriment des justiciables sénégalais, mais une lueur d’espoir pourrait poindre à l’horizon. Selon le secrétaire général du Sytjust, le bureau exécutif a rencontré les autorités, à savoir le Premier ministre Boun Abdallah Dionne, les ministres de l’Economie, des finances et du plan et celui de la Justice. La rencontre, indique Me Boun Aya Diop dans un message adressé à la presse, porte sur la crise qui plombe le secteur de la justice. A l’en croire, les discussions sont en cours.
Les travailleurs de la justice, depuis plus d’un an, revendiquent de meilleures conditions de travail et un bon traitement salarial. Des revendications qui ont fait l’objet d’accords validés par le chef de l’Etat. Depuis lors, aucune suite n’a été donnée à ces revendications. Un blocage qu’ils imputent au ministre de la Justice. C’est pourquoi ils ont décidé de corser leur lutte après plusieurs préavis.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here