PARTAGER

Accusé par la société Dhl d’un détournement de 248 millions de francs, l’ancien directeur de Dhl/Sénégal, a été condamné par le premier juge. Mais suite à l’appel qu’il avait interjeté, Boukline Thiam a été relaxé au bénéfice du doute.  Pour laver son honneur, M. Thiam a attrait  en justice son employeur devant le juge social pour «licenciement abusif». Ainsi, il obtient gain de cause et se voit allouer en guise de réparation la somme de 375 millions de francs. Mais, l’ancien Dg de Dhl/Sénégal  ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Il a attrait son remplaçant au poste de directeur général de Dhl /Mali, Ousmane Kottou, pour dénonciation calomnieuse.
Hier, les parties étaient devant la Cour d’appel. Le prévenu Ousmane Kottou qui est présentement basé au Cameroun se dit surpris d’apprendre sa condamnation pour des faits qu’il ignore. Selon ses déclarations, c’est suite à un audit interne que son collègue Boukline Thiam  a été épinglé. Il aurait émis des chèques touchés par le financier Aliou Cissé et estimés à un montant de 248 millions de francs. Mais c’est Arfang Ndiaye qui a déposé plainte en sa qualité de directeur financier. En tant que nouveau directeur, le bureau régional de Dhl lui a demandé de porter plainte pour tirer au clair cette affaire. Toutefois, il précise qu’il entretient de très bonnes relations avec le mis en cause. Leurs épouses respectives tout comme leurs enfants se connaissent et se fréquentent. Donc, il n’avait aucun intérêt à l’attraire devant la barre. A l’en croire, il n’a  répondu qu’aux exigences de son employeur.
Devant la barre, la partie civile a livré sa version des faits en expliquant qu’il s’agit de chèques en blanc qu’elle laissait sur place quand elle voyageait pour les besoins de la société. D’après ses conseils, c’est Monsieur Patrick Assi qui voulait démettre leur client de son poste en lui imputant les faits en cause. C’est pourquoi il a affecté Thiam au Sénégal où ce dernier a été licencié. Alors que, selon Me Monique Sambou, leur client n’avait rien à voir avec cette affaire. L’avocate trouve que le prévenu est de très mauvaise foi, quand il tente d’atténuer sa responsabilité. On a voulu salir son nom alors qu’il était à deux doigts de la retraite. Estimant que le préjudice causé à leur client est énorme, la robe noire a réclamé en guise de réparation la somme de 1 milliard de francs, après avoir demandé que soit infirmée la première décision en déclarant Patrick Assi coupable et la société Dhl civilement responsable.
Abondant dans le même sens, son confère Me Gomis pense que la décision prise par Dhl était dans le but d’envoyer le sieur Thiam aux enfers. Le détournement des 30 millions qui lui est reproché, dit l’avocat, n’est rien d’autre que l’augmentation du salaire qui lui a été accordée par le président de l’Afrique de l’Ouest. Et, c’est après s’être rendu compte que c’était faux que cette affaire a été créée au Mali et une plainte déposée. Malheureusement pour eux, les poursuites ont conduit à la relaxe de M. Thiam. Me Gomis pense que le premier juge s’est trompé en disant que Patrick Assi n’a rien fait.
Au regard de la fausseté des dénonciations de Assi, Me Gomis a demandé de  déclarer ce dernier coupable, car les faits sont avérés. Il a demandé la confirmation de la décision de la première instance à l’encontre d’Ousmane Kottou.

Le parquet a requis l’application de la loi
Selon l’avocat de la défense Me Sadel Ndiaye, Dhl ne doit aucun centime à Boukiline Thiam. La société a réparé le préjudice après que le Tribunal a estimé qu’il s’agissait d’un licenciement abusif, souligne-t-il tout en précisant que le sieur Assi avait un niveau de responsabilité qui lui permettait de faire une lettre de licenciement. Selon Me Ndiaye, le détournement est avéré en ce sens que  tous les chèques portent la signature de Boukline Thiam et ont permis de retirer les fonds. Il a demandé l’infirmation du verdict de la première instance et de débouter la partie civile de sa demande.
L’affaire est mise en délibéré le 10 mai.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here