PARTAGER

Après 38 ans de loyaux services au Tribunal, Doudou Diop a pris sa retraite depuis quelques mois. Mais sa nouvelle vie de retraité n’a pas été un fleuve tranquille. Tenaillé par les difficultés de la vie, l’ancien employé du Tribunal  s’est mû en un «escroc» pour satisfaire les besoins de sa famille. Il n’a pas trouvé mieux à faire que de revenir au Tribunal pour plumer d’honnêtes citoyens. Il comparaissait devant le Tribunal des flagrants délits pour faux, usage de faux et escroquerie portant sur la somme de 500 mille F Cfa.  Par une simple rencontre, il a fait la connaissance du sieur Amadou Niang. Ce dernier lui a fait savoir qu’il a un parent qui vient d’être condamné à 5 ans de prison. Ainsi, Doudou Diop s’est proposé de l’aider à faire sortir ce prévenu de prison. Il a réclamé à la partie civile 500 mille francs en disant que cet argent doit servir à «corrompre» les magistrats qui instruisent ce dossier. Après plusieurs mois, Doudou Diop n’est pas parvenu à honorer ses engagements. Las d’attendre, Amadou Niang a porté plainte contre lui. C’est sur ces entrefaites qu’il a été arrêté. Devant la barre, le prévenu a reconnu sans ambages les faits. D’ailleurs, il dit même avoir restitué au plaignant l’intégralité de son argent. Toutefois, cela ne le dédouane pas. Selon la représentante du ministère public, les faits sont très graves. «Aucun travailleur de la justice, dit-elle, n’est à l’abri. Ils sont nombreux à abuser de la connaissance des magistrats pour escroquer d’honnêtes citoyens.» Elle a requis 2 ans ferme contre Doudou Diop. Le prévenu, qui n’avait pas engagé d’avocat, a sollicité la clémence du Tribunal qui se prononcera le 10 janvier prochain.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here