PARTAGER

«Ce parrainage est une catastrophe. La technique de l’assèchement est contraire à la démocratie, aux droits politiques des citoyens. On ne doit pas pousser volontairement les citoyens pour qu’ils choisissent de parrainer tel ou tel candidat. Ça casse les bases du parrainage. Les doublons ont amené les honorables acteurs politiques à se battre à la face du monde, à se donner des coups de poing. Et pire, la Société préconise que l’on augmente le taux de parrains dans les localités pour les élections locales. J’ai frissonné. Une nécessité, une catastrophe que l’on veut augmenter ! Où allons-nous ? Ceux qui ont fait ce rapport, je me demande s’ils ont fait le terrain. Il ne faut pas prendre à la légère le parrainage. Cette loi a eu un lien direct avec la santé des acteurs politiques. Après l’élection présidentielle, les acteurs politiques sont tombés gravement mala­des. Il y a eu des morts. Etant donné que le parrainage n’est pas encore compris ni bien vécu, les conditions de sa mise en œuvre sont loin d’être élaborées, je suggère que l’on abroge cette loi pour d’autres solutions que les Sénégalais comprennent.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here