PARTAGER

Le Garde des sceaux, ministre de la Justice, le profes­seur Ismaïla Madior Fall, a soutenu, samedi à Dakar, que le «gentleman agreement» (accord tacite) s’avère plus durable que les textes en matière de réformes constitutionnelles. «Le gentleman agreement appliqué dans les pays anglo-saxons est parfois plus durable que les révisions constitutionnelles avec les textes», a dit le ministre de la Justice. Le constitutionnaliste a fait remarquer que «les textes ne sont pas à la hauteur des attentes» dans certains cas.
Le professeur Ismaïla Madior Fall présidait la cérémonie de dédicace du livre de Alpha Amadou Sy intitulé : «Leurres ou lueurs dans l’espace politique de l’Afrique francophone (vingt-cinq ans après le sommet de la Baule).» Cet ouvrage de 153 pages, publié aux éditions L’Harmattan, revient sur le processus de démocratisation en Afrique francophone avec comme repère historique, le sommet de la Baule de juin 1990. «Un quart de siècle après le sommet franco-africain de la Baule qui sommait les Africains de se mettre à l’ère de la démocratie sous peine d’être privés des aides, dons et crédits, Alpha Amadou Sy s’exerce à l’examen critique des expériences en cours en Afrique francophone», lit-on sur la quatrième de couverture.
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here