PARTAGER

Karim Wade y croit encore. Dans la peau d’un candidat à la Présidentielle, il multiplie les sorties et n’a qu’une seule cible : Macky Sall. Sa pré-campagne depuis Doha se poursuit après la décision de la Cour d’appel de Paris qui lui est favorable. Et du coup, il en déduit que «l’enrichissement illicite» pour lequel il a été condamné par la Crei ne peut en aucun cas lui barrer la route pour 2019. Que la décision de la Cour d’appel de Paris lui balise le chemin. Mais il faudra attendre que le Conseil constitutionnel juge sa candidature «licite».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here