PARTAGER

Le député et maire des Agnam, Farba Ngom, entend tout mettre en œuvre pour faire réélire son champion, Macky Sall, dès le premier tour de la Présidentielle prévue en 2019. Dans sa commune de Agnam et son arrondissement de manière générale, le Bosséa, Farba Ngom peaufine déjà sa stratégie.

En prélude aux 72 heures culturelles du village de Ndiaffane (commune de Agnam), prévues les 15, 16 et 17 décembre, le député et maire des Agnam, Farba Ngom, a convoqué l’ensemble des populations de son arrondissement qui regroupe les communes de Agnam, Dabia, Oréfondé, pour préparer l’événement afin de lui donner un cachet particulier puisque celui-ci est placé sous le haut patronage du chef de l’Etat, Macky Sall, de la Première dame, Marième Faye Sall, ainsi que sous la présidence effective du ministre de la Culture, Monsieur Abdou Latif Coulibaly.
Farba Ngom ne pouvait pas se passer de faire la politique, car littéralement dopé par la forte mobilisation des populations du Bosséa. Il a donc réitéré ses propos. Selon le député, qui a déjà peaufiné sa stratégie pour réélire Macky Sall en 2019, Agnam est un domaine réservé à Macky Sall. Pour consolider cet acquis, Farba et ses compagnons ont décidé d’organiser des mobilisations tous les mois, à compter du début 2018, jusqu’à la Présidentielle de 2019, dans la commune des Agnam.
Aussi, dès le mois d’avril prochain, un grand meeting sera organisé pour remercier le Président Macky Sall de la confiance qu’il a placée en la personne d’un des leurs, un fils du Bosséa, Yaya Abdoul Kane, ministre des Collectivités locales.
Pour le maire du terroir, qui a donné cette information, il n’y a l’ombre d’aucun doute que Macky Sall sera réélu en 2019 dès le premier tour. Il a présenté comme éléments de campagne et arguments, les réalisations du chef de l’Etat, à travers le Pudc, qui a désenclavé certaines localités jadis inaccessibles, l’électrification rurale, l’accès à l’eau potable entre autres…
Il n’a pas manqué de relever également le début des travaux de réhabilitation de la Route nationale 2 qui devra relier Ndioum-Ourossogui-Kanel et Bakel, et qui sont déjà bien avancés. Farba Ngom a argué que voter pour Macky Sall en 2019 est devenu une obligation pour tous les ressortissants de la zone, comme il est obligatoire, selon lui, pour tout musulman d’effectuer quotidiennement les cinq prières du jour.
Pour Farba Ngom, tout citoyen sénégalais, soucieux du devenir de son pays et animé par une volonté générale, doit impérativement voter pour Macky Sall en 2019.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here