PARTAGER

Le quartier de Ouakam est fier de Ibrahima Ndiaye Chita. Et tient à le témoigner au manager général de l’Equipe nationale de Beach Soccer en lui rendant un hommage le 18 février à travers une manifestation culturelle estampillée «Sargal Chita».
Prévue pour se tenir au terrain Nar qui se trouve à Ouakam, quartier où loge Chita, cette manifestation culturelle est une occasion de magnifier les performances réalisées par Chita qui, en tant que manager général de l’Equipe nationale de Beach Soccer, a remporté avec les Lions quatre titres de champion d’Afrique.
En tant qu’éducateur, l’initiateur de cet événement, Thierno Assane Barry, a fait savoir sa volonté d’offrir en exemple l’ancien international de football à la jeunesse sénégalaise «en mal de repères». «C’est une fierté de lui rendre un hommage. Une jeunesse doit avoir une référence. On a l’habitude de rendre hommage à des disparus, nous n’avons pas attendu qu’il ne soit plus là pour le faire. Nous voulons remercier Chita pour tout ce qu’il a fait pour le Sénégal», a argumenté hier en conférence de presse M. Barry. Ce dernier de peindre Ibrahima Ndiaye Chita, le précurseur du Beach Soccer au Sénégal, sous les traits d’un homme marqué par son leadership.
Pour s’en convaincre, l’initiateur de souligner que l’ancien joueur de la Police a toujours été désigné capitaine dans les équipes où il a eu à évoluer. «C’est à l’âge de 12 ans, dans l’équipe Navétane de son équipe Benfica, que Chita a commencé à porter le brassard avant d’intégrer les équipes junior de l’Us Ouakam et de la Police», se souvient-il.
A noter que les organisateurs disent tabler sur un budget de 2 millions Cfa pour la réussite de l’événement.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here