PARTAGER

L’ex-entraîneur de MU a refusé de s’étendre sur les raisons de son départ du club mancunien et a assuré qu’il allait continuer à entraîner.

José Mourinho n’a pas souhaité s’étendre sur les détails de son licenciement de Manchester United, expliquant avoir encore un futur dans le football, dans une interview donnée à Sky Sports dans les rues de Londres mercredi. «Manchester United a un avenir sans moi et j’ai un avenir sans Manchester United. Pourquoi devrai-je partager mes sentiments ? C’est terminé», a déclaré le Portugais près de son domicile londonien. «Vous me connaissez, je ne change pas. Ce que j’ai fait en quittant Chelsea (en décembre 2015), je vais le refaire maintenant. Je garde les bonnes choses et je ne parle pas des choses qui se sont passées dans le club. On pourrait parler de plein de bonnes choses, on pourrait parler d’autres choses moins biens, mais ce n’est pas moi. C’est fini», a-t-il ajouté, casquette vissée sur la tête, en jogging, et sac de courses à la main.

«J’ai le droit de vivre ma vie normalement»
«J’ai toujours été très critique envers les managers qui quittaient les clubs et évoquaient les détails de ce qu’il s’est passé, de qui c’était la faute. J’ai envie de dire ‘’game over’’. J’espère que les médias vont respecter ma façon de réagir à la situation. Avant que je ne retourne au football, je crois que j’ai le droit de vivre ma vie normalement, comme je le fais maintenant en allant faire les courses et en me promenant. Manchester United, c’est du passé», a insisté le technicien âgé de 55 ans avant de mettre fin à l’interview.

Solskjaer pour remplacer Mou
Onze ans après avoir raccroché les crampons, c’est donc le Norvégien qui va faire son grand retour à Old Trafford pour prendre la succession de José Mourinho. A 45 ans, Solskjaer se voit donc offrir la possibilité d’entraîner une deuxième fois à Manchester United. En effet, juste après avoir raccroché les crampons, le Scandinave avait pris en main l’équipe réserve des Red Devils (de 2008 à 2010). S’en sont suivis quatre ans à la tête de Molde (D1 norvégienne), avant son fiasco en Premier League en 2014 où il ne restera que neuf mois à la tête de Cardiff. Redevenu l’entraîneur de Molde (deuxième du championnat norvégien derrière Rosenborg), Solskjaer aura la lourde mission de redresser la barre en Premier League et de qualifier MU en quart de finale de la Ligue des champions face au PSG. Prêté six mois, «Babyface Killer» reviendra à Molde une fois sa mission à MU terminée.
Avec Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here