PARTAGER

La première école de coding et de robotique au Sénégal est ouverte. C’est Afrique Challenge et Happy Coders Academy Dakar qui ont initié le projet. Parlant des objectifs visés en le mettant en place, Alioune Guèye, président d’Afrique Challenge, basé au Maroc, s’en explique. «Le code est le langage du futur pour les jeunes enfants et les jeunes générations. Il est important qu’on  les y sensibilise au plus tôt  pour qu’il maîtrise ce langage. L’idée est comment con­tribuer à l’écosystème numérique de notre pays en formant  une masse critique  de jeunes qui maîtrisent ce langage», indique M Guèye qui souligne qu’il «faudra impliquer le codage». «Parce c’est le langage du futur, c’est le langage des ordinateurs», tient à t-il à dire pour attirer l’attention que «cette première école  de coding et de robotique  va aider les enfants à réfléchir autrement en intégrant l’intelligence virtuelle». «Il y a une pédagogie inversée, ce sont des enfants qui essaient de répondre à leurs préoccupations et des problèmes à leur environnement et qui coproduisent des applications qui répondent à ses préoccupations», martèle-t-il. Avec une capacité d’accueil de 450 enfants, école  de coding et de robotique enseigne ces cours aux élèves qui sont dans un système scolarisé en les prenant en charge les mercredis, samedis et dimanches après-midi.
Mettant l’accent sur le côté ludique des apprentissages, les enseignements visent à donner des compétences numériques pour leur permettre d’avoir des métiers qui sont intéressants, explique M. Guèye. Maîtriser cette technologie constitue une chance pour l’industrie culturelle, pense savoir le président de Afrique Challenge qui s’imagine voir, dans le futur, de jeunes sénégalais élaborer des jeux «pour ressusciter Kocc Barma et tant d’autres». Envisageant d’ouvrir d’autres écoles dans les autres régions, M. Guèye de souligner que le projet sera étendu dans les autres pays de l’Afrique comme la Côte d’Ivoire.
ambodji@lequotidien.sn 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here