PARTAGER

Le Sénégal s’apprête à accueillir la 1ère édition du Forum francophone de Dakar, devant se tenir à la fin de l’année. Le ministre de l’Intégration africaine, du Nepad et de la francophonie, Mbagnick Ndiaye, a installé hier le comité scientifique dudit forum.

La première étape, qui doit mener à la mise en œuvre de la 1ère édition du forum de Dakar, a été entamée hier. Il s’agit du comité scientifique dudit forum. Lequel comité est composé d’une dizaine de personnes dont la plupart d’entre elles sont impliquées dans le numérique et la francophonie depuis une quinzaine, voire une vingtaine d’années. Certains de ces experts ont également élaboré et produit des ouvrages de référence sur la question. «Nous avons dans ce comité une dizaine de personnes qui ont déjà contribué à apporter l’éclairage du Sénégal à la fois dans la francophonie, mais surtout dans les missions de la francophonie», appuie Mbaye Thiam, président du comité. Qui informe qu’ils vont dès la semaine prochaine, «mettre en œuvre toute la stratégie pour qu’à la fin de l’année, entre novembre et décembre, ce forum de Dakar se réunisse pour la première fois et consolide la position de notre pays dans la francophonie sous l’axe du numérique cette fois-ci.»
S’agissant du choix des membres de ce comité, M. Thiam a soutenu qu’ils ont voulu être très circonscris en travaillant sur le profil de compétence et de savoir. Mbagnick Ndiaye, ministre de l’Intégration africaine, du nepad, et de la francophonie, est revenu dans son discours sur l’utilité de l’installation d’un tel comité. «Il important en ce qu’il réunit un parterre d’experts appelés à réfléchir et à faire des propositions qui permettront de donner la meilleure orientation scientifique à la manifestation, ainsi que le format et les contenus les plus pertinents», dit-il. L’ancien ministre de la Culture de rebondir sur les raisons ayant présidé à la mise en place du forum francophone de Dakar. «Notre souhait, en proposant la tenue de cet évènement à Dakar, est en effet de proposer à la communauté francophone un cadre régulier de réflexion et de propositions prospectives sur des enjeux qui interpellent l’espace francophone», rappelle-t-il. En cela, va-t-il poursuivre : «Nous essayons également de nous inscrire dans les orientations fixées par son excellence Macky sall, visant autant à renforcer le pôle francophone de Dakar que contribuer au rayonnement de notre pays et de notre région ouest-africaine.»
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here