PARTAGER

La rencontre entre les travailleurs de la Sde et le ministre de l’Eau et de l’assainissement, Serigne Mbaye Thiam, n’a pas permis d’arriver à un accord. Le point relatif à l’actionnariat chez Suez qui devrait prendre la gestion de la distribution de l’eau constitue le blocage. «Nous avons pu nous accorder sur la représentation des travailleurs dans le Conseil d’administration, mais sur le point de l’actionnariat, nous n’avons pas encore un accord. Le ministre estime que le gouvernement ne peut pas dépasser les 10% proposés», a déclaré hier Elimane Diouf, secrétaire général du syndicat, après les discussions tenues dans l’après-midi. Par téléphone, il a tiré un bilan des premières 24 heures «très positif» parce que, dit-il, il y a eu une participation massive des travailleurs en respectant le mot d’ordre de grève. Cependant, il n’a pas manqué de dénoncer un fait. Il précise : «Dans le processus aussi, nous avons noté qu’il y avait beaucoup de travailleurs qui avaient été sollicités par des gouverneurs pour des réquisitions. Mais nous avons dit que ces réquisitions devraient répondre à des règles qui sont préétablies et que le nombre de gens qui ont été réquisitionnés dans certaines localités ne respectent pas ces règles. Dans les usines par exemple, où parfois sur 18 personnes on peut réquisitionner les 13, ce n’est pas règlementaire parce que les règles de réquisition tournent autour d’un 1/5 voire un 1/4».
La distribution de l’eau a connu des perturbations dans certaines zones de la capitale.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here