PARTAGER

Un seul ou deux tours ? Les choses seront plus claires aujourd’hui. Mais en attendant, c’est Macky Sall qui pointe la tête dans cette course au fauteuil. A moins d’un renversement spectaculaire.

Le Peuple a parlé. Et de fort belle manière. Pour l’heure, on ne peut avancer un chiffre pour la participation, mais ce ne serait pas moins de 55%. Parce qu’au premier tour de la Présidentielle du 26 février 2012, il était de 51,8%, puis de 55% au second tour. Les premières tendances sorties des urnes hier donnent donc une avance rassurante pour le Président sortant, Macky Sall. A 21h, les estimations étaient de plus de 48%. Et le décompte qui s’est poursuivi jusque tard dans la soirée semblait confirmer un scrutin plié dès le premier tour. C’est que, même si l’opposition a tenté de résister dans beaucoup de communes de la capitale, Macky Sall a maintenu la cadence de la domination dans les zones a priori pro-Khalifa Sall ; donc pro-Idrissa Seck. C’est le cas dans les deux communes les plus peuplées électoralement, en l’occurrence les Parcelles Assainies ou encore Grand Yoff. L’électorat de Moussa Sy, qui a lâché l’ex-maire de Dakar pour rejoindre la mouvance présidentielle, a-t-il participé à cet embonpoint de Macky Sall ? Apparemment. Sans doute le candidat de Benno bokk yaakaar tablait sur au moins 40% dans la capitale pour additionner à ses scores à la soviétique qu’il attendait dans le Nord, le Centre et l’Est. C’est apparemment ce que présagent les chiffres rendus compte par la presse.
Il est vrai que la région de Diourbel n’a pas dit son dernier mot, mais ce qui est ressorti des urnes de Louga et Saint-Louis pourrait annihiler toutes éventuelles raclées de Macky Sall à Touba où Idrissa Seck est largement devant son suivant Macky Sall. Encore que le Touba rural n’a pas suivi la ligne de Touba ville. Par conséquent, il pourrait y avoir des surprises parce que la tendance est favorable à la majorité. A Thiès aussi, ce pourrait être le même scénario. En effet, même si le candidat de la coalition Idy2019 prend le large dans sa ville, comme d’habitude d’ailleurs, il y a fort à craindre qu’il y ait un remake des Législatives de 2017 où la majorité avait renversé la tendance dans le Thiès rural. Bref, c’est parce que l’opposition n’a pu faire une grande différence sur l’axe Dakar-Thiès-Diourbel qui avoisine plus de la moitié du total des 11 autres régionaux réunies qu’elle a laissé filer un ballotage. En attendant, le duo Idrissa Seck-Ousmane Sonko crie à un second tour. Le camp de Macky Sall, lui, voit une réélection avec 57%. Les résultats départementaux qui seront disponibles aujourd’hui offriront une lecture plus claire.
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here