PARTAGER

Les représentants des services de l’Etat et de la famille omarienne étaient réunis hier au­tour du ministre de l’In­té­rieur, Abdoulaye Daou­a­da Diallo, pour veiller aux préparatifs à la bonne tenue de la ziarra annuelle de Thierno Saïdou Nourou Tall et Thierno Moun­taga Tall. Celle-ci est prévue du 27 au 29 janvier prochain à Dakar.

Comme pour chaque grand évènement religieux drainant son flot de pélerins, l’Etat prend la mesure et tente de parer à tout déboire en matière de sécurité, de santé, d’assainissement, de fournitures hydraulique et électrique. Du 27 au 29 de ce mois se tiendra la  47ème ziarra de Thierno Saïdou Nourou Tall et Thierno Mountaga Tall. En raison de celle-ci, les autorités, en particulier la Gouvernance de la région de Dakar, ont planché sur l’économie de son organisation depuis novembre dernier. Le ministre de l’Intérieur a donc fait hier le point de la situation à deux semaines de l’évènement et assure n’ «avoir pas la moindre inquiétude» en la matière. Ainsi, le volet santé comporte la permanence de 2 ambulances, de médecins et d’infirmiers 2 jours avant et après l’évenement qui dispenseront gratuitement leurs soins. Le Service d’hygiène, composé de 34 agents, après désinfection et dératisation de l’ensemble des sites, veillera au contrôle de la qualité alimentaire des mets servis. L’Onas et l’Ucg seront mobilisés pour assainir les sites avant et après, notamment avec la mise en place de 3O toilettes mobiles. D’ailleurs le ministre n’a pas manqué de soumettre au comité d’organisation l’idée de pencher vers une solution définitive, à savoir l’édification de toilettes permanentes. La Senelec va décréter une mise hors délestage de la zone durant au moins 5 jours tandis que la Sde compte assurer une pression suffisamment forte d’eau. Enfin concernant le trafic routier, la police, outre la mise à disposition de son parking de la Cité Police, va interdire la circulation sur l’avenue Malick Sy, de la Poste à la Corniche et sur une partie de la rue 6 de la Médina le jour de la cérémonie. 200 éléments du Gmi et des motards seront de veille en sus des 300 barrières mises à disposition pour sécuriser la grande mosquée et des sites d’hébergement comme le stade Iba Mar Diop.
bdavid@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here