PARTAGER

Un séminaire de 3 jours de préparation de la rentrée des classes s’est ouvert ce jeudi à Diamniadio. La 3ème édition de ces rendez-vous éducatifs a pour thème «L‘amélioration de la qualité de la gouvernance du secteur pour une école de la réussite». Ce conclave qui a réuni les directeurs nationaux, les chefs de service, les inspecteurs d’académie, les inspecteurs de l’éducation et de la formation, entre autres acteurs du système éducatif, a permis de faire une évaluation de l’année scolaire écoulée et de dégager des perspectives.

A un mois de la rentrée des classes, les autorités académiques se sont retrouvées hier à Diamniadio. L’objectif visé à travers ce séminaire est d’impulser une gouvernance efficace, efficiente et pertinente du système éducatif. Lors de la cérémonie d’ouverture des ateliers de partage et de concertation, le ministre de l’Education nationale a mis l’accent sur l’importance de cette question. Selon lui, elle s’inscrit dans la logique d’assurer la réussite des enfants, l’équité et la qualité en prenant en charge ceux qui sont en difficulté d’apprentissage et des besoins spécifiques. Malgré un système éducatif certes confronté à certains problèmes l’année dernière du point de vue des tensions sociales, dues à la grève d’une partie des enseignants, les acteurs de l’éducation ont à cet effet tiré un bilan satisfaisant. De l’avis de Serigne Mbaye Thiam, cela n’a pas empêché au système éducatif de faire des progrès. Parmi lesquels l’organisation de la première édition du Grand prix du chef de l’Etat pour l’enseignant, le démarrage du programme de résorption, de remplacement total des abris provisoires, le démarrage du nouveau système d’information et de management de l’éducation nationale qui permettra à chaque enseignant et élève d’avoir un identifiant de l’éducation nationale. Les conclusions de cette rencontre permettront d’évaluer le niveau de mise en œuvre des ambitions de 2017, d’identifier les ambitions qui n’ont pas été réalisées et fixer les objectifs de 2018-2019.

Un financement de 32 milliards F Cfa acquis et un autre de 42 milliards en fin d’année
Le ministre a également annoncé deux autres grands projets. D’après lui, un financement additionnel de 32 milliards de la Banque mondiale a été acquis dans le cadre du Projet d’appui à la qualité de l’éducation de base (Paqueb). Mieux, il a soutenu que la convention de financement a été signée entre le ministre de l’Economie, des finances et du plan, Amadou Ba, et la directrice des Opérations de ladite institution. Selon lui, ce financement permettra au Sénégal de consolider les acquis de la première phase du Paqueb et en même temps construire 2 lycées d’excellence avec internat, orientés vers la prise en charge des enfants qui étudient dans des milieux défavorisés. Il a aussi fait savoir que l’un sera construit à Kaolack et l’autre à Sédhiou et qu’un troisième sera envisagé à Matam.
L’autre financement annoncé par M. Thiam entre dans le cadre du Projet d’appui au développement de l’éducation au Sénégal (Pades). Il est de l’ordre de 42 milliards de francs Cfa dont le financement sera signé d’ici la fin de l’année avec l’Agence française développement (Afd) et le Partenariat mondial de l’éducation. Pour cela, il a demandé la mobilisation de tous les acteurs pour qu’ils jouent leur rôle dans l’apaisement des tensions sociales afin que ces projets puissent se dérouler dans les meilleures conditions possibles.
bseck@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here